08/09/2008

C.T.D.F

logo-roman-bleu

 

 

Pour ceux qui s'initie en : Timbrado continu, discontinu, semi-continu


Parfois nous oublions tous ceux qui commencent dans le monde du Timbrado et pour lesquels nos débats sont un alphabet indéchiffrable.
Pour essayer de les aider à incorporer peu à peu et en les encourageant sur les code du chant du canari timbrado, qui vont être sur les lignes suivantes en essayant de m'appliqué le plus possible pour que vous compreniez plus facilement en sachant que pour vous c'es du charabia au début.

Si nous écoutons chanter un Timbrado (ou à un canari de tout autre race) immédiatement nous remarquerons que toutes les notes sont émises avec le même rythme.

(je précise pour les gens qui ne comprenne pas le sens cela veux dire le chant entier d'un canari qu'il a toujour le même rhytme d'émission dans son chant)
Dans certain il n'existe pas de séparation audible entre les syllabe et en résulte un son semblable à celui des anciens timbres électriques de porte ou de téléphone.

Dans d'autres le canari paraît être arrêté, prendre de l'air ou se reposer entre les notes.

Cette caractéristique du chant des canaris et d'autres oiseaux nous permet de classer les notes qu'ils interprètent dans le:

Continu :
Les syllabes de la note sont émises une après l'autre à une telle rapidité que nous ne sommes pas capables de les individualiser mais nous écoutons un son continu et ininterrompu, sans pause. Dans le Timbrado les notes continu on appelle des « timbres » (son « rrrrrriiiiiii ») et « variations rodées » (sons « rrrrroooo » et « rrrrruuuu »).

Semi-continu:
Les pauses entre les syllabe de chaque note sont encore tellement brèves que notre cerveau dès qu'il les détecte, nous sommes toutefois déjà capables de (avec une plus grande ou plus petite clarté) de distinguer chacune des syllabes, en résultant un son qu'il peut se caractériser comme « battage » ou « à-coup accéléré ». Entre les nombreuses notes semi-continu de celui du Timbrado nous avons les cascabelles (« linlinlinlin ») et le timbre d'eau (« blibliblibli »)

Discontinu:
Le chant est beaucoup plus reposé, avec des pauses plus ou moins marquées entre syllabe et entre les notes. Nous sommes capables d'identifié chacune des syllabes et la séparation entre celles-ci. Aussi beaucoup de notes du Timbrado peuvent être exprimées de manière discontinu comme le floreos (avec des combinaisons phonétiques presqu'infinies, par exemple, « tuiiii tuiiii tuiiii » ou « diluli diluli diluli ») ou l'eau lente (« bloi bloi bloi »).
Les canaris de chant plus spécialisés dans des notes continu sont ceux appelés « Roller », race d'origine allemande anciennement appelée « flute ». Dans le Timbrado la ligne « classique » (appeler ainsi étant celui premièrement reconnu par la COM) il montre une certaine spécialisation vers des notes continus, bien qu'ils interprètent aussi de la variété de semi-continu et d'un certaine discontinu.

Pour sa part la ligne floreada ou discontinu se centre les rythmes discontinu, avec des notes semi-continu en complément de son répertoire.

Finalement à cheval entre les deux lignes et avec des notes continu plus ou moins présentes, nous avons celui appelé Timbrado intemedio

Sélection de pro-géniteurs timbrado

Entre éleveurs nous disons généralement qu'il mange la même chose un bon oiseau qu'un mauvais, et qui par conséquent cela n'en vaut pas la peine d'avoir de mauvais canaris.

Un petit oiseau réjouit toujours le séjour où il est avec son mouvement et son chant. Au printemps il est très agréable de suivre le processus de la mise des œufs et obtention des poussins. Mais si nous ne partons pas avec de bons oiseaux, nous perdons un autre des plaisirs de cette affection : les former et les concurrencer.

Par conséquent, je vous suggère si vous voulez avoir un timbrado, de vous rapprocher à certaines et nombreuses associations ornithologiques qui existent, et spécialement au mois de novembre, pour acheter les oiseaux à un éleveur faisant parti de la fédération U.O.F/C.O.M, et si possible, dont les oiseaux obtiennent de bonnes ponctuations pour pouvoir les accouplés et obtenir de bonnes femelles pour notre ligné.

Les  éleveurs, restent avec les meilleurs exemplaires, et essayent d'obtenir des oiseaux semblables ou meilleurs, en les rassemblant avec plusieurs femelles et ensuite en les croisant avec leur descendance, en donnant ceci lieu à ce que sont appelées des « lignés », ou des « familles » de canaris. Un éleveur peut travailler une ou plusieurs lignés de canaris. Et  tellement raffiné le processus de sélection des canaris de concours, qui quand on mélangera des oiseaux excellents, mais de deux familles différentes, et il se peut que  le résultat attendu  n'est pas à la hauteur des progénitures.

C'est comme si nous marions une championne de marathon avec un coureur de 100 mètres lisses, il est sur que ses fils n'aient autant de résistance comme pour gagner le marathon ni tant de puissance comme pour vaincre dans les 100 mètres. Pour cette raison, il est recommandable d'acquérir un mâle et deux femelles de la même ligné de chant, dans le but que la qualité de la descendance est semblable à celle des exemplaires acquis. Autres fois, au contraire, faire ce qui est appelé un « choc » de familles, donne comme il résulté des oiseaux meilleurs que les pères, mais ils sont plus probables les mauvais résultats que les bons résultats.

Il est en outre important de partir sur de bons oiseaux, parce que les oiseaux normaux font des roulades peu évaluées dans les ponctuations des concours, qui sont facilement copié par les bons oiseaux au détriment de ses résultats postérieurs. Les alentours de canaris vulgaires, appelés « balconnet» entre les amateurs, peuvent donner en traitant avec des aspirations d'éleveurs à obtenir de bonnes ponctuations. C'est pourquoi, quand un éleveur donnera un bon oiseau à un voisin, il a d'une part la satisfaction de faire un cadeau précieux, et assure d'autre part un bon environnement pour le développement du chant de ses propres oiseaux.

 texte,correction,et traduction par DELERIA ROMAN (timbrado.com)

région concerné :

dyn006_original_205_123_gif_2634694_582dcae98c335b2f707c7b27830dc110

 

copy10

12:03 Écrit par ROMAN dans C.T.D.F | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : timbrado, timbrado discontinu |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.